Zoom sur : la rose

.

La rose, reine des fleurs ! Voici quelques conseils pour les offrir, les entretenir et les comprendre.

Aujourd’hui parlons de la rose, mais plus précisément des roses en fleurs coupées.
En effet, nous distinguerons bien l’entretien des fleurs coupées à celle des rosiers, autre sujet plus complexe mais complémentaire.

Les variétés

Savez-vous que chaque variété porte un nom ?

Ce nom, détermine la « carte d’identité » d’une variété de rose.
Ainsi, nous savons qu’une rose « Red Naomi » est une rose rouge à gros bouton plat, qui s’ouvre « en choux », pourvue d’un feuillage vert foncé, et avec peu mais de grosses épines.

La rose « Aqua » est quant à elle rose bonbon, sans épine et caractérisée par un bouton plat de moyenne taille.

 

C’est grâce à ce nom, que nous pouvons choisir et commander vos roses chez les grossistes notamment. (Une photo à côté de chaque variété serai bien trop compliqué et ne nous faciliterai pas la tâche !)

 

Emblématique rose des années 80, la rose Baccarat a eu son heure de gloire. Clients et fleuristes ne juraient que par elle… Aujourd’hui et à force de multiplication, la variété a dégénérée et a donc été remplacée par des variétés plus proches de nos exigences de citadins.

rose Red Naomi

Des tests drastiques !

Et oui ! Avant de venir décorer nos intérieurs, les roses subissent des années d’expertises et seules les meilleures parviennent à venir fleurir dans nos maisons.

Il a fallu des années de modifications génétiques pour faire « tenir » une rose à 20° en appartement au lieu des 10 à 15 degrés habituelles de la saison de floraison d’un rosier. N’oublions pas que nous avons adapté une fleur à l’origine extérieure à vivre dedans… (et souvent dans des appartement surchauffés et secs).

 

Visionnez cette vidéo pour en savoir plus sur la production des roses pour fleurs coupées.

Savoir les conserver

La rose est en fleur exigeante qui faudra « soigner » chaque jour ».

 

Après l’achat : remettez rapidement vos roses dans l’eau (maximum une heure en hiver et 30 min en été sans eau).

Remplissez d’eau claire et propre (l’eau du robinet suffit), un vase d’au moins deux fois la taille la taille de vos tiges. Les roses boivent beaucoup. Il vous faudra donc au moins la moitié d’eau dans votre vase.

 

Recoupez systématiquement les tiges de vos roses, si possible au couteau sans dent et en biseau. En séchant, les canaux se referment et les tiges puisent moins bien l’eau. Il faut donc rouvrir les canaux, surtout après une période hors de l’eau.

 

Retirez toutes les feuilles susceptibles de souiller votre eau. Moins de décomposition de végétaux = moins de bactéries.

Rose "Milva"
Rose "Milva"
Rose "Vuvuzela"
Rose "Vuvuzela"

Vrai / Faux : les astuces et remèdes de grand-mère.

Les additifs : j’ai entendu durant de longues années toutes sortes d’habitudes farfelues des clients, afin de tenter de garder plus longtemps les roses. Je vais enfin vous donner la bonne méthode… surprenante vous allez voir… il ne faut rien mettre !

Et non ! le plus simple est de changer l’eau tous les jours !

  • Le sirop de menthe (quoi que coloré) n’apporte rien. Pas de sucre dans la terre en  milieu naturel. La rose n’a donc que faire, contrairement à nous, des apports en sucre.
  • L’aspirine : malgré le fait qu’elle puisse avoir la tête qui tombe, elle n’a pourtant pas mal… inutile donc et non remboursé par la sécu !
  • La javel : oui mais pour nettoyer votre vase entre deux bouquets. Rien ne sert de désinfecter de l’eau sale… autant la changer, c’est mieux.
  • Les glaçons : même chose que pour le sucre, gardez-les plutôt pour les Mojitos ! Les écarts de température sont mauvais pour les roses. Vous pouvez toutefois les sortir la nuit mais UNIQUEMENT l’été si votre température extérieure la nuit est agréable (18 à 20°).
  • les sachets de nourriture pour fleur coupées : pourquoi pas si vous ne pouvez pas changer l’eau tous les jours mais les sachets ne prolongent pas la durée de vie des fleurs… ils vous facilitent juste la votre.

Les méthodes de ``marabou`` : ce qu'il ne faut pas faire

  • « Plongez-les dans un bain (dans votre évier ou votre baignoire), et laissez-les flotter »… Oui, c’est l’idéal pour les faire pourrir de l’intérieur. L’eau infiltrée entre les pétales ne séchera pas et vos roses seront pourries en moins de deux jours. Cette méthode est utilisée en fin de vie, dans des cas extrême de chaleur et lorsque l’on souhaite les prolonger un ou deux jours. A éviter donc !
  • Piquer les têtes des roses… ouille ! Pas d’autres commentaires à ajouter qui pourrait trouver une excuse probable à cette méthode barbare.

Rose "Florida"

Quelques variétés populaires

Les cours avec des roses

En composition ou en bouquet, la rose est un atout charme à coup sûr.

Retrouvez ici les tutos qui comportent des roses.

Category: Zoom