bouquet rond de mariée

Mariage et décoration florale : pourquoi faut-il faire appel à un professionnel.

Publié le 4 juin 2017 dans la rubrique Mariage - 22 612 vues.

Fleuriste durant plus de 15 ans, je vous explique aujourd’hui pourquoi il ne faut pas négliger le travail de votre artisan fleuriste, et surtout les vrai/faux concernant l’installation et la création florale pour le plus beau jour de votre vie…

Aujourd’hui, à l’heure où le DIY (Do It Yourself –> faire soi-même pour les retardataires) vit ces plus beaux jours, où sur la toile on voit fleurir les tutos sur les nombreux blog de mariage, et où sur les forums je vois de plus en plus de commentaires « conseillant » de faire soi-même sa déco, je me devait, de par mon ancien métier et ma passion, de faire un petit point.

N’en déplaise à certaines, mais le métier de fleuriste est bel et bien un métier… Et oui ! On apprend pas à « couper des tiges toute la journée » dès la sortie du ventre de sa maman… Non non…

Alors en quelques points, nous allons voir pourquoi passer par un artisan ne vous coûtera pas plus cher ni en temps, ni en argent… 🙂

 

Argument n°1 : « Faire sa déco soi-même, ça revient moins cher ! »

FAUX ! A budget adapté, votre fleuriste vous conseillera au mieux suivant votre porte-monnaie. Fleur de saison, volume souhaité, il sait mieux que vous quel prix vaut telle fleur et quel volume travailler pour mettre en valeur votre table.

Je ne vous parle pas en plus des accessoires et outils : sécateurs, colle florale, perles, ruban, ventouse, boutonnières… pensez-vous que vous pourrez acheter deux boutonnières ? Oui sur les sites en ligne… mais ça n’est pas moins cher que chez votre fleuriste. Au final, fleur + fournitures = vous ne ferez pas d’économie.

décoration de table mariage

Argument n°2 : « Oui mais si je vais chez le grossiste, je les paierai moins cher ! »

Oui mais en général (c’est le cas des grossistes de la région lyonnaise), ceux-ci ne sont ouverts QUE pour les professionnels de la fleur. Autrement dit, si vous n’avez pas un ami fleuriste qui vous autorise à utiliser son compte pro, vous ne pourrez pas acheter vos fleurs en bottes…

 

Argument n°3 : Comment allez-vous gérer la quantité de fleurs ?

Et oui, parce que calculer le volume et le nombre de fleurs nécessaires à la fleur près, même nous, on le fait approximativement… Alors en sachant qu’il vous faut par exemple pour votre bouquet environ 10 fleurons d’orchidées, 2 pour les boutonnières, 10 pour les centres de table et encore 10 pour la voiture et les demoiselles… bref, en sachant qu’un carton d’orchidées se vend par 25 fleurons… Deux cartons et vous faites quoi du reste ? Tout ça pour vous dire qu’on achète pas les fleurs à la tige nous chez le grossiste, ça serai trop simple.

Et bien sûr, suivant les variétés, elles sont vendus par 25 pour le gypsophile, par 10 ou 20 pour les roses, ou par 50 pour d’autres variétés. L’avantage du fleuriste c’est que vous ne gérer pas la quantité nécessaire ni la casse… « La quoi ?! » La casse… et bien oui, nous prévoyons toujours plus large pour votre mariage, parce que personne n’est parfait et parce qu’il nous arrive de casser une fleur lors de la confection de votre bouquet et qu’il faudra bien en mettre une autre à la place… Et puis la nature non plus n’est pas parfaite, et parce que dans un soucis de professionnalisme, votre fleuriste ne mettra pas une rose blanche tachée par exemple dans votre bouquet de mariée.

bouquet de mariée

Argument n°4 : « M’en fou, j’ai vu un tuto sur internet, c’est simple, je vais faire pareil… »

FAUX et archi-FAUX ! (et merci de dénigrer notre travail).

J’ai lu ça sur un blog, que je ne citerai pas (ça serai dommage de lui faire de la pub), qui par la même occasion vous donnait la très bonne idée de faire d’autres choses vous-même :

  • vos photos (par un ami avec un bon appareil) –> les photographes vont apprécier…
  • votre service traiteur (bah oui c’est sûr une quiche et une salade de carottes et on en parle plus… pourquoi s’embêter),
  • la musique (un ordinateur, une playlist et hop… DJ économisé).

Conseiller les mariés pour faire certaines économies et partager quelques bons plans se font fréquemment mais comparer un service de professionnel à du « fait maison » en affirmant que c’est la même chose… c’est dénigrer tous les artisans ! Alors non, on a pas fait 2 ans d’études minimum pour être fleuriste et on ne s’est pas coltiner 2 années de botanique et biologie végétale pour entendre que parce que vous avez un jardin vous savez faire un bouquet de mariée ! Je pâtisse régulièrement chez moi et pour autant je ne me vois pas faire ma pièce montée pour mon mariage ! Le minimum est de respecter chaque profession. Vous avez le droit de faire quelque chose de simple mais le bouquet de mariée demande de la technique et du savoir-faire que nous même fleuriste mettons parfois plusieurs années à maitriser… Non, on ne sait pas faire un bouquet de mariée au bout de trois mois lorsqu’on est apprentie et pourtant on touche des fleurs tous les jours.

Je dispense des cours d’art floral depuis 2009, mais j’ai toujours refuser d’apprendre à faire des bouquets de marié aux particuliers. On apprend pas à faire un bouquet de mariée en deux heures, comme on apprend pas à coudre une robe de mariée en deux heures…

bouquet de mariée en goutte

Argument n°5 : Et la météo, on en fait quoi ?

D’accord, vous avez décidé d’acheter vos fleurs vous-même, de les stocker et de les installer Vendredi soir… Avez-vous pensé au transport déjà ? Et oui, les fleurs ont besoin d’eau (autant vous dire que si vous avez 30 à 45 min de trajet jusqu’à votre salle, voyager sans eau n’est pas conseillé). Et au fait qu’avec de l’eau le transport est comment dire… Plus délicat ! Et si vous cassez un vase durant le transport ? (ah oui, vous n’aviez pas pensé à en acheter un de plus au moins…)

centre de table mariage

Pour revenir à la météo, savez-vous quelques mois à l’avance s’il fera 35 degrés ou s’il pleuvra le jour J ? Bien sûr que non… Pour nous, bien sûr aucun problème : en cas de forte chaleur, vos fleurs seront toujours à l’abri dans notre magasin climatisé (ce qui ne sera pas le cas de votre appartement à 30 ° (26 la nuit…)), et en cas de pluie, où stocker votre capot de voiture si vous ne disposez pas d’un garage ou d’une cave, en attendant que papa vienne vous chercher avec le 4X4 ?! Même chose, bien à l’abri nous seront prêt en plus pour pallier à la moindre fleur n’ayant pas supporté le changement climatique, pour vous offrir l’arrangement floral le plus frais possible.

 

Argument n°6 : Voulez-vous de jolies cernes le jour J ?

En plus de l’installation des housses de chaises, des menus, des chemins de table, du coin livre d’or, et de tout ce qui fera partie de votre soirée, pensez-vous vraiment avoir le temps de fleurir une dizaine de table ?

En moyenne et suivant la taille de votre déco de table, nous consacrons parfois une demi-journée à la confection de vos compositions. A vous de voir si vous avez envie d’y passer la nuit…

composition florale mariage

 

En résumé :

  • faire sa déco soi-même, oui si l’on a un petit budget mais on demande des conseils à son fleuriste, et on ne lui demande pas la lune, c’est un métier, pas un loisirs. Demandez à mettre des pétales par exemple sur vos tables plutôt qu’un budget serré avec un volume énorme. Privilégiez la qualité plutôt que la quantité.
  • oui les fleurs c’est cher, mais ça ne pousse pas dans les champs comme ça… non, non… il y a des intervenants, des grossistes, des producteurs, votre fleuriste ne s’en met pas plein les poches comme on le croit. C’est un métier qui demande du temps de travail, de confection et de manutention important.
  • croire qu’acheter en quantité, ça vous reviendra moins cher… et bien non, parce qu’au final vous n’aurez pas le choix qu’acheter plus que prévu pour pallier « la casse », le transport et la chaleur.
  • pour le respect de chaque artisan, préférez les blogs où l’on vous donne par exemple l’astuce d’acheter durant les soldes (pas les fleurs bien sûr, ça n’existe pas sur le frais), des astuces de recyclage, de comparer les devis ou de négocier avec certains prestataires. Mais ne dénigrer pas votre commerçant ou artisan. Ils font souvent des heures hors normes pour un salaire plus que moyen, il faut leur laisser encore l’envie et la passion les animer. Faute de quoi les petits commerces disparaitront.

J’espère que cet article vous aura convaincu, ou vous aura apprit au moins un plus sur le métier de fleuriste. N’hésitez pas à commenter et à me laisser votre point de vue.

A bientôt.


Laissez un commentaire