Amaryllis en autoblocage

.

Pour ce premier cours « pas à pas », nous travaillerons les Amaryllis. Fleur de saison, vous la trouverez chez votre fleuriste jusqu’au mois d’Avril pour un prix allant de 4,50 à 8 € la tige selon la variété.

Alors allons-y, commençons…

Il vous faut :

  • 1 sécateur,
  • 1 couteau sans dent,
  • 1 vase carré ou rond d’au moins 10 cm de largeur,
  • un peu de sable coloré assorti à vos Amaryllis,
  • 2 Amaryllis un peu fleuris,
  • 2 branches de Genêt,
  • 3 Œillets « Green trick » ou 3 Santinis verts pour apporter un peu plus d’originalité…

fournitures art floral
coupe de la tige

Les Amaryllis en premier

Commencez par couper le premier Amaryllis en plusieurs “tronçons” de différentes longueurs. Attention : prenez soin de le faire avec un couteau sans dents et non au sécateur, au risque de casser les Amaryllis qui sont creux…

Le fond du vase

Disposez un peu de sable coloré au fond du vase, puis les premières tiges d’Amaryllis.
blocage des tiges
étapes d'autoblocage

Respectez les proportions

Coupez la deuxième tige de la même manière. Disposez vos tiges au fur et à mesure pour ne pas “manquer” de morceaux à la fin. L’autoblocage, comme son nom l’indique, nécessite un parfait maintien de l’ensemble.

Prenez garde à bien respecter également la proportion 1/3-2/3 : votre fleur principale (la plus haute) doit atteindre la hauteur maximale de 3 fois le contenant.

Enfin, disposez le genêt en petits paquets dans les tiges d’Amaryllis creuses, ainsi que les “Green trick”. Prenez soin de bien garder de la longueur afin que les tiges trempent dans l’eau au fond des “tubes” d’Amaryllis. Ajoutez ensuite un peu d’eau.

Et voilà le résultat !

La technique de l’autoblocage n’a plus de secret pour vous !

résultat final

Category: DIY, Technique